Monde d'Irtus

Le parchemin perdu.... Par MarKall
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'hymne de sang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
koolgraph
Programmeur Officiel
Programmeur Officiel
avatar

Nombre de messages : 256
Age : 26
Localisation : Canada - QC
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: L'hymne de sang   Sam 10 Fév 2007 - 17:11

Dans l'enceinte de la citée noire de Khryz-Haram vivait de puissants soldats consumé par un entité démoniaque. Cependant, ils n'étaient pas possédés parce qu'ils avaient eu recours à cette entité de leur plein gré. Animer par la guerre, les marres de sang et la sorcellerie, de puissant guerriers s'entraînaient sans relâche pour protéger leur territoire contre d'éventuel intrus. Même si ils n'avaient connaissance d'aucun autre peuple, il était possible qu'une attaque surprise ait été prévue depuis un bon moment.

Déjà à l'aube, les guerriers s'entraînaient avec divers animaux capturé dans les forêts environnantes, les sorciers, quant à eux, prenaient pour cible des ras ou des souris, de minuscules bestioles qui étaient très agile et suffisamment rapide pour parvenir à échapper à quelques uns de leur tirs. Après quelques heures, Koolgraph et Faerie sentirent un brin de fatigue, ils montèrent donc chacun à leur étage respectif en laissant Sintox et les gardes s'entraîné. Venu de nul part un, éclair jaillit du ciel et vint s'écraser sur le sol intérieur en faisant vibrer les fondations de Khryz-Haram. L'éclair parcouru tout le sol intérieur et voyagea dans toute la citée. Koolgraph et Faerie coururent à toute jambes pour aller voir ce qui s'était produit à l'extérieur, ils trouvèrent un bon nombre de morts ainsi que Sintox qui était mal un point. Eux même avaient été électrocutés par cette brillante lumière. D'où pouvait-elle venir, même les dieux l’ignoraient. Ils leur faudrait chercher dans les prophéties écrites il y a de cela de nombreuses années, à l'époque où ils étaient encore jeunes. Ils se séparèrent pour mieux trouver. Grâce à leur pouvoir de repérage, ils fouillèrent la totalité de leurs parchemins en moins de 3 heures. Le soleil touchait presque déjà au zénith. Ils découvrirent un passage qui disait :


Lorsque La lumière frappera, le monde changera
Quoique vous y fassiez, vous ne pourrez l'arrêter
Vous devrez combattre les blanc, et créer l'hymne de sang


Sans trop en comprendre le sens, ils durent se résigner à laisser tombé cela et redoubler de prudence. Près de 20 heures s'écoulèrent avant que Sintox pousse un hurlement si puissant qu'il paralysa tout être vivant à des lieux. Tous se précipitèrent pour vérifier son état, curieusement, il était en pleine forme alors que Faerie et Koolgraph avaient encore des marques de leur mésaventure de la veille. Il était en train de rêver à un bassin rouge écarlate et il entendit une mélodie :


Le sang coulera de tout les trou, la terre en déversera des litres sans jamais s'arrêter. Elle ne pourra contenir la fureur qui nous animes sans elle mêmes en subirent les conséquences. Maintenant que vous connaissez l'aire, trouvez lui un refrain.


C'était à ce moment qu'il s'était réveillé en sursaut. Après cette révélation, tous 3 se mirent à s'entraîner beaucoup plus durement au lever du soleil pour se préparé à une marre de sang et terminer cette hymne qui menace leurs vies à tous.



Koolgraph s'était téléporter dans son enceinte protégée de toute magie. Même lui même ne pouvait s'en servir à l'intérieur, et la seule magie permise de l'extérieur était la téléportation ou la dématérialisation. Faerie et Sintox, sentant la détresse de leur Dieu se dématérialisère et se rematérialisère à l'intérieur. Les anges ne possédant pas la téléportation se servaient des moyens à leur disposition. La dématérialisation est moin rapide, mais combiner à la lévitation, elle devien tout aussi efficace.

Trouvant Koolgraph à moitier mort sur le sol, ils se précipitèrent à son secours. Sintox foullait dans la collection de Tome de sorcellerie pour trouver un sort de revigoration pendant que Faerie tentait désepérément d'arrêter le sang de couler. Sintox ne cessait de chercher pour trouver un livre qui contiendrait le sort qui sauverait Koolgraph, soudain, au moment où il posa la main sur un des livres, il reçu une décharge énergétique et fut propulser à l'autre bout de la piece, sombrant dans l'inconscience. Faerie se retourna et aperçu une sorte de nuage diforme qui se propagait à la grandeur du plafond. Ne sachant quoi faire, elle ne bouga pas et resta là, impuissante. Le nuage finit par englobber toutes la piece et plus aucune lumière n'entrait à l'intérieur. Sintox et Koolgraph, inconscient et Faerie, impuissante. Elle tenta de se dématérialiser pour quitter cette endroit et demander secours aux frères de Koolgraph, mais elle n'y arriva pas. Au moin, elle eu la confirmation qu'ils était encore dans l'enceinte de Koolgraph. Elle se mit à avancer à taton, cherchant un endroit où elle pourait trouver repère pour quitter cet endroit. Se heurtant à la chaise, elle poussa un petit cri de douleur puis posa ses mains sur la table. Sachant que la table se trouvait au N-E de la porte, pour se diriger vers celle-ci, elle n'avait qu'a prendre la direction N-E. Faerie pris donc la direction de la porte et, selon ses calculs, elle se trouvait à présent juste devant. Elle leva le bras pour agriper la poigné, mais il n'y avait rien. Une sorte de champ de force bloquait l'accès à la porte. Elle fit donc demi tour pour aller rejoindre Sintox, voir l'étendu des dégats, mais en se retournant, elle se heurta le nez à une autre cloison invisible, ou bien visible, avec cette noirceur, c'était dur à dire. Elle tenta de nouveau de se dématérialiser, sans succès. Elle cria à plein poumon, mais elle même n'entendait pas sa voix. Elle ne se voyait presque plus, peu à peu, elle disparaissait. Ses dernières penssées furent : "Pourvu que les autres s'en tirent mieux que moi..."

De son coté, Sintox reprenait tranquillement conscience. Il se retrouva lui aussi dans un endroit cloas où rien n'existait mis à part de la noirceur. Il ne put même pas se relever tellement l'effort était exigeant. C'est à ce moment qu'il réalisa que le nuage aspirait son énergie. Normallement, un geste banal comme lever un doigt pouvait être répéter plusieurs fois avant de ressentir un minimum de fatigue. Cette fois, un seul mouvement du doigt l'épuisait énormément. Sintox se dit alors que leur agresseur devait savoir leurs points faibles, car effectivement, pour un être divin ou créer par de la magie divine, son énergie représentait sa force vitale. Si un de ces êtres tombait à court d'énergie, il sombrait dans l'insconscience, mais si celui-ci avait une surdose d'adrénaline dû à un stress, il ne devenait pas inconscient et de ce fait même, épuisait son énergie jusqu'au moment où il mourait. Il resta donc allonger sur le sol pour épuiser le moin possible d'énergie tout en réfléchissant à l'identitée de leur agreseur.

Il se passa quelques heures sans que rien ne se produise. Après un certain moment, les soldats avec qui Sintox et Faerie s'entrainent qui les avaient vuent partir, finir par se demander ce qui pouvait les retenir aussi longtemps. Ils fouillèrent la forteresse de Kryhz-Haram de font en comble ne trouvant trace de leurs supérieurs. L'un d'eux, furieux, fit tournoyer son énorme mace au dessus de sa tête savant de l'écraser sauvagement sur le sol. Le choc ne put être suporté par la trappe se trouvant juste en dessous, ce qui ouvrit le chemin vers l'entre secrète de Koolgraph. Une fois le passage déblayer des résidus de bois provenant de la trappe, ils s'y engoufrèrent tous un après l'autre. Comme ils ne connaissaient pas les lieux, ils avancaient prudament pour ne pas se retrouver transpercer de dizaines de pieux métalique. Miraculeusement, ils ne tombèrent sur aucun piège. Une fois arriver devant l'entrée du repère du Dieu des Kryhz, ils furent surpris de ne pas trouver de poignée pour l'ouvrire. Le Kryhz avec l'énorme mace leur dit de s'écarter pour qu'il puisse la défoncer. Il s'élanca sur la porte de bois, la Heurta de pleins fouets, mais elle ne bouga pas. Rien ne laissait parraître qu'une mace de 160 Kilos venaient se s'abatre sur celle-ci. Se doutant qu'il s'agissait d'une sorte de sorcellerie, ils sortirent du tunel à la course pour aller demander l'aide des sorciers se trouvant encore dans la court intérieur.

Peu après que les soldats aient quitter la cours intérieur, Nismifor apparue devant les Grandes portes donnant accès à Kryhz-Haram. Les sentinelles décochèrent des projectiles qui tombèrent avant d'atteindre leur cible. Alerter par les cris de stupeur poussé par les sentinelles, les sorciers cessèrent de s'entrainer et combinèrent leur force pour atteindre Nismifor. Celui-ci n'en fut pas touché. Il continuait son chemin comme si rien n'était présent. Cependant, n'étant pas des lâches, les sorciers ainsi que les sentinelles ne cessait de lui envoyer des projectiles, aussi bien magiques que métalliques. Se tanant, Nismifor décida d'en finir avec ces moins que rien de Kryhz. Il réunit ses deux mains entres elles, les sépara doucement. Plus il les séparaient, plus la sphère énergétique, créer entre ses mains, prenaient de l'ampleur. Une fois qu'elle eut atteint un diamêtre d'environ 30 centimêtres, il la projeta au sol, créant une onde de choc détruisant toute forme de vie à quelques mêtres à la ronde se trouvant à la surface de la terre. Une fois qu'ils furent tous au sol, il entra dans la forteresse et se téléporta directement au sous-sol. À son arriver au bout du tunel, il entendit des nruits de pas provenant de l'escalier. Il porta plus attention, mais le bruit s'était dissiper. Il se résigna à l'ignorer et tenta d'ouvrir la porte, mais sans succès. Il récita une formule magique qui n'eut guère plus d'effet. Il lanca une décharge sur la porte, mais au moment où la décharge entra en contacte avec la porte, elle fut imédiatement renvoyer en sens inverse. Nismifor, pris de surprise la reçu en plein ventre. Il tomba sur ses genous se cramponant le ventre de douleur et laissa sortir un Juron. Après quelques minutes d'épouvantables soufrances, il trouva la force de se relever. Il tenta de contacter Voldorast sans succès. Il sentit soudain une vague de désespoir l'envahir. Il se sentait tellement impuissant face à cette situation. Il ne comprenait pas pourquoi son propre frère pouvait réussir à lui interdire l'accès à son repère et comment son ainé pouvait rester muet à ses appels.

Les soldats se ruèrent dans la cours, mais elle était déserte, las sorciers gisaient au sol et les sentinelles pendaient sans vie sur les murailles. Ils restèrent là pendant un bon moment, comme pétrifier, et terrifier à l'idée qu'eux aussi finiraient ainsi. Les événements qui se produisaient cette journée étaient plus que bizare, ils relevaient du surnaturel. L'un d'eux pris alors la tête du groupe et leur ordonna de quitter les lieux le plus rapidement possible s'ils ne voulaient pas finirent comme ceux-ci, en déisgnant les cadavres de leur congénèrent. Il ajouta également que ceux qui désiraient vivre devraient le suivre. Tous ne purent refuser l'éclate véritée et se placèrent sous ses ordres. Cet homme était celui qui possédait l'énorme massue, il se nommait Jorax. Ils quittèrent donc La forteresse de Kryhz-Haram sous les ordres de Jorax, le nouveau représentant des Kryhz. Son destin était à présent déterminer, il devait enrôler des recrues dans son armée parmis les autres races pour que la race des Kryhz puisse survivre. Il traversera les mers et ira jusqu'aux confin de la terre s'il le faut.

*** À SUIVRE ***
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.MarKall.org
 
L'hymne de sang
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Don de sang
» Monture sang-froid et homme lézard
» création de sang
» PAS DE FAUX RHUM , SANG , KAKA , KOK .......
» Il ne faut pas boire de sang.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Monde d'Irtus :: Les deux citées. :: La citée noire. (Kryhz-Haram) :: Histoire (Rp)-
Sauter vers: